Astuces 0 déchets

A la maison

Le « stop pub » sur sa boite aux lettres

Avec un simple autocollant « stop pub » collé sur sa boite aux lettres on participe à réduire les près de 225 tonnes de déchets générés par les prospectus en Haute Tarentaise.
Et si, on a peur de rater une promotion, les annonces publicitaires locales sont consultables en ligne sur pubeco.fr
Des autocollants sont mis à disposition à l’accueil de la Communauté de Communes et dans toutes les mairies.


 

 

 

 

 

Les courses en vrac 

Quand on choisit d’acheter des produits alimentaires en vrac et à la coupe, des cosmétiques vendus sous forme solides et que l’on se limite aux produits d’entretien indispensables de base*, on réduit drastiquement sa poubelle d’ordures ménagères. Et en plus d’éviter le suremballage inutile des produits commercialisés,  cela permet d’adapter l’exacte quantité de ce que l’on achète en fonction de ce dont on a réellement besoin.

  * Bicarbonate de soude, Cristaux de soude (à utiliser avec précaution), vinaigre blanc, Savon de Marseille, savon noir, huiles essentielles, Torchon microfibre , Brosse-vaisselle

Le compostage et le gaspillage alimentaire

On peut installer un compost dans son jardin ou un lombricomposteur dans sa cuisine.
Il y a aussi de nombreux sites de compostage collectif mis en place sur la Haute Tarentaise ou vous pouvez déposer vos biodéchets.
Si chaque habitant de Haute Tarentaise compostait plus de 2671 tonnes de déchets alimentaires seraient ainsi évitées.
De plus le compost, arrivé à maturité, offre le meilleur fertilisant naturel pour soigner ses plantes et son potager.

 

La fabrication maison

Pour réaliser des économies et réduire ses déchets, on privilégie le fait maison que ce soit pour l’alimentation, l’entretien de la maison et de sa salle de bain.

  • On peut facilement se lancer la fabrication de produits ménagers : Site - Eco conso
  • Pour les produits cosmétiques, la fabrication maison permet d’utiliser uniquement des produits sains et bénéfiques pour les soins corporels.
    Avec quelques connaissances de base en couture, on peut aussi réaliser ses propres disques à démaquiller ainsi que ses protections hygiéniques lavables.
    Site - Toits Alternatifs.

 

Les alternatives durables et réutilisables

 On remplace tous ses produits à usage unique du quotidien par leur équivalent durables, écologiques et économiques :
- Cotons-tiges jetables >  cure-oreille
- Couches bébé > couches lavables  - Tester les deux !
- Serviettes hygiéniques > Protections lavables ou cup menstruelle
- Sopalin > Essuis tout lavable
- Cotons, lingettes > Lingettes lavables
- Bouteilles plastiques > Gourdes
- Sac plastique > Tot bag
- Papier aluminium et film pastique > boite hermétique solide ou Bee wrap (emballage écologique à base de cire d’abeille réutilisable)
- Bloc note > Ardoise, tableau blanc
- Piles > piles rechargeables

 

Les vêtements et articles divers d’occasion

En moyenne plus 152 tonnes de vêtements sont jetés chaque année en Haute Tarentaise.
Quand on achète du textile de seconde main, on réduit son impact environnemental car le secteur de l’industrie du textile  génère des déchets considérables.
L’achat de mobilier ou autres articles d’occasion c’est aussi l’opportunité de réduire ses dépenses et de débusquer des objets uniques.
Et bien sûr on répare, on vend, on donne plutôt que jeter. En savoir plus.

 

Le Bricolage et le jardinage

Pour le matériel dont le besoin s’avère exceptionnel ou peu fréquent (décolleuse à papier peint, perceuse, tronçonneuse…) On emprunte à des voisins ou des amis,  par défaut on loue dans un magasin spécialisé ou on prévoit un achat en collectif.
On répare ses outils de jardin (manche cassé, rouille…) solution bien plus économique que le remplacement par du neuf.
Pour s’équiper en outils de bricolage ou jardinage, on privilégie la seconde main sur les sites de ventes d’occasion ou sur les vides-greniers.
On se lance dans la peinture au naturelle avec des produits sains et économiques. En savoir plus.

Au travail

Chaque salarié de bureau produit en moyenne entre 120 et 140kg de déchets par an.
Voir les 12 actions pour agir au bureau.

  • Le repas du midi
    On privilégie un repas fait maison et transporté dans un contenant hermétique et lavable
    On incite les collègues à mettre à disposition commune  de la vaisselle lavable et un lombricompost pour valoriser ses biodechets.
  • La pause café
    On préfère le mug aux  gobelets jetables, la gourde aux bouteilles plastiques.
    Son encas se transporte dans un contenant réutilisable ou dans un sac à vrac lavable ainsi que les viennoiseries ou friandises qu’on ramène aux collègues.
    La mise à disposition d’un cendrier à l’extérieur est indispensable pour les fumeurs et si ce n’est pas possible on emmène son cendrier de poche.
  • La consommation de papier
    Selon une étude chaque employé consomme 70 à 85kg de papier par an.
    On n’imprime que si c’est vraiment nécessaire, les paramètres d’impression peuvent être modifiés pour privilégier le mode livret ou recto-verso.
    L’impression en niveaux de gris permet d’utiliser moins d’encre donc moins de cartouches.
    Plutôt que jeter le papier on l’utilise comme papier de brouillon.
  • Les fournitures de bureaux
    Utiliser un cahier plutôt que des feuilles volantes et des papiers brouillons au lieu des post-it.
    Les crayons de couleurs peuvent remplacer les surligneurs.
    Plutôt  que du scotch et des agrafes, pour fixer, on préfère des trombones que l’on peut réutiliser.

A l'Ecole

La rentrée scolaire
Avant de se ruer au magasin avec la liste de l'école, on fait le tri dans les affaires de l'an passé et on réutilise tout ce qui est encore en bon état.
Dans les grandes surfaces, le petit matériel scolaire est souvent présenté sous blister non recyclable. Dans les papeteries, le matériel est disponible en vrac. C'est la meilleure solution pour éviter tout gaspillage.

 

Choisir du matériel sobre, de qualité et solide. C’est à la fois économique et écologique car il dure plusieurs années :
- Un cartable ou un sac à dos avec un fond renforcé, des coutures solides et des bretelles larges et rembourrées. On vérifie aussi si les tirettes coulissent bien.
- Des classeurs avec des coins renforcés.
- Une règle et une équerre en métal. Elles sont indestructibles et ainsi fini les règles qui une fois cassées ne commencent plus à 0 ou les équerres dont l’angle droit est raboté.
- Un taille-crayon en métal ou en bois.
- Un compas dont on peut bloquer physiquement l’écartement. Sans système de blocage, le compas finira tôt ou tard par avoir du jeu… et sera à remplacer
- Une solide agrafeuse en métal plutôt qu’un modèle fantaisie en plastique
- Des crayons de papier plutôt que des critériums  (Le label NF Environnement pour le matériel d’écriture apporte des garanties quant à la solidité des produits : résistance à la chute, longueur d’écriture, résistance de la mine au séchage, facilité à tailler)
- Une calculatrice solaire pour limiter la consommation de piles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le gouter / sorties scolaires
On opte pour des goûters et piques nique simples, sains et faits maison ou achetés en vrac qu’on conditionne dans des boites hermétiques lavable ou pochette à gouter.
On remplacer les bouteilles d’eau ou de jus de fruits par une petite gourde de préférence en inox

En vacances

La trousse de toilette
On remplit sa trousse d’articles dénués d’emballages et on opte pour les formats solides (savon, shampoing, déodorant et  dentifrice), un oriculi, des cotons lavables et le tour est joué.

La gourde
Avoir une gourde sous la main en vacances c’est la base ! C’est une véritable solution écologique pour éviter l'achat à répétition de bouteilles d'eau en plastique.

Les pailles
On les refuse ! L’économie d’une paille peut paraître peu, détrompez-vous la supprimer c’est réduire considérablement nos déchets.
Et pour tout connaitre du sujet : https://www.baslespailles.org/

Le sac réutilisable
On emporte avec nous, partout et tout le temps, son sac réutilisable. Ceci contribue à réduire les 21 tonnes de sacs plastiques jetés chaque année en Haute Tarentaise

Le Cendrier de poche
L’indispensable des fumeurs ! Des cendriers sont disponibles à l’accueil de la Communauté de Communes de Haute Tarentaise, en mairie ou dans les offices de tourisme. On n’hésite pas à venir se servir !

En milieu associatif

Votre association organise un événement public, on pense « zéro dechet » ! On fait de sa manifestation un évènement  éco-responsable !

La buvette et la restauration
On bannit les gobelets jetables qu’on remplace par des éco-cups consignées. La Communauté de Communes en met à disposition gratuitement sous certaines conditions, n’hésitez pas à nous contacter.
Côté restauration, on utilise de la vaisselle lavable et on dispose une desserte pour faciliter le tri et la mise au compostage des biodechets.
On peut prévoir une citerne à eau pour remplacer les bouteilles plastiques et bien choisir ses fournisseurs pour éviter le suremballage.

Les fumeurs
On met à disposition des cendriers ou on distribue des cendriers de poche.
Chaque mégot jeté au sol pollue 500l d’eau et 850000 tonnes de mégots finissent dans la nature (soit le volume total du Mont Blanc).
L’association Tree6clope présente en Savoie met à disposition des totems-cendriers interactifs et visibles. Les mégots essentiellement composés de plastique sont ensuite récupérés pour être recyclés en mobilier urbain. Contact : arnaud.blanctailleur@tree6clope.com

La sensibilisation du public
La Communauté de Communes de Haute Tarentaise dispose de Totem de tri des déchets qu’elle peut mettre à disposition lors des évènements.
Les animatrices de la Communauté de Communes peuvent se rendre disponibles pour faire de l’accompagnement et de la sensibilisation en amont ou pendant le déroulé de l’évènement.

Les objets publicitaires
Certains évènements donnent souvent lieu à la distribution d’objets publicitaires inutiles et jetable. On bannit ces distributions d’articles qui finiront à très court terme dans les ordures ménagères ou on choisit le cas échéant des articles solides et utiles sans emballages.

Les lâchers de ballon
Les lâchers de ballon sont dans le top 10 des déchets récréatifs. Tout ballon lâché dans le ciel se transforme inévitablement en déchet sauvage quand il retombe au sol.