Les 3 grands cols routiers

La Haute Tarentaise compte 3 grands cols routiers qui sont autant d’atouts pour partir à l’assaut de belles découvertes !

Une situation géographique exceptionnelle, aux confins de l'Italie, de la vallée de la Maurienne et du massif du Beaufortain. L'été, trois cols de montagne à franchir en vélo, moto ou camping-car. L'hiver, ces cols d'altitude fermés se métamorphosent en pistes de ski et vous offrent les plus spectaculaires panoramas. Chaque col raconte une histoire différente qui n’attend que vous.

Fermés à la circulation l’hiver, les cols sont ouverts en fin de printemps et jusqu’à l’automne.
Dates prévisionnelles d’ouverture des cols :
- Cormet de Roselend : mi-mai / début novembre
- Col du Petit Saint Bernard : fin mai / début novembre
- Col de l’Iseran : mi-juin / début octobre.
Ne vous fiez pas systématiquement à votre GPS qui ne vous indiquera pas forcément si les cols sont ouverts et vérifiez toujours la praticabilité des cols auprès des Offices de Tourisme ou sur www.savoie-route.fr

Résultats de la recherche

  • montée col de l'iseran

    Col de l'Iseran nord

    Après avoir longé l'Isère à travers la Haute-Tarentaise, vous rejoindrez le col par Val d'Isère. La montée est équipée de bornes qui renseignent sur l'altitude, le pourcentage de pente et le nombre de km restant jusqu'au sommet.

    Val-d'Isère

  • Col de l'Iseran

    Col de l'Iseran nord

    Le col est borné et les cyclogrimpeurs ont la possibilité de se faire chronométrer. Se renseigner à l'Office de tourisme.

    Val-d'Isère

  • Col du Petit-Saint-Bernard

    Le col du Petit-Saint-Bernard avec sa pente modérée vous permettra de gravir un col de plus de 2 000m. Toute la montée est bornée et vous pouvez vous chronométrer. Renseignements à l'Office de tourisme

    Bourg-Saint-Maurice

  • Cormet de Roselend (vs Bourg-Saint-Maurice)

    L'ascension commence par la longue vallée des Chapieux, où coule le torrent des Glaciers.Puis, après le replat de Crêt Bettex, vous arrivez dans le vallon de la Neuva, au milieu d'alpages où tintent les clarines. Le col approche les 2 000 m et test borné.

    Bourg-Saint-Maurice